Métaphysique de la bière

Publié le par maracas

Les yeux rivés sur ma bière, j’admirais les petites bulles qui semblaient apparaître de nulle part. Certains phénomènes de la nature sont véritablement fascinants, surtout ceux qui rendent ivre.

 

-      Vous savez, il paraît qu'on peut mettre plus de dix litres de gaz dans un litre d'eau, je crois même que c'est vingt litres. Vous imaginez, ça signifie que dans cette bouteille il y a trente litres en tout !

 

-       Je comprends mieux pourquoi je suis complètement bourré…

 

-       Comment pourrait-il y avoir trente litres dans un litre et demi ? C’est complètement idiot.

 

-       Parce que ce sont des litres liquides, ils doivent être différents des litres gazeux.

 

-        Mais non, un litre c'est un litre ; c'est un volume.

 

-        Oui mais les volumes peuvent changer. Par exemple sur la Lune.

 

-        Non c'est le poids qui change sur la Lune. La masse reste toujours la même. Et le volume aussi.

 

-        Non, la gravitation est plus faible sur la Lune, on est moins aplati, donc on est plus grand que sur Terre.

 

-       Oui, c'est probablement vrai, mais comme tout le monde est plus grand pareil on ne le remarque pas. Et on ne peut pas le mesurer directement parce les règles aussi sont plus longues, donc les graduations sont plus écartées. Par exemple un centimètre mesure deux centimètres. C’est comme la relativité d’Einstein.

 

-         Pourquoi, il mesurait combien lui ?

 

-         Dans ce cas à quoi servent les règles ?

 

-         Sauf si tu prends une règle très solide, en métal, à mon avis là tu peux le voir.

 

-         Donc, le volume, il change ou pas ?

 

-         Non : on est plus grand sur la Lune, mais on est aussi plus fin, ça compense.

 

-         On s'en fout.

 

-         De toute manière même sur la Lune ce n'est pas comme en vrai, à cause de la gravitation omniprésente. Dans l'espace c'est différent. J'ai lu que si on se retrouvait nu dans l'espace on s'évaporerait en quelques minutes, parce qu'on est entouré de vide. C'est pour ça qu'ils portent des scaphandres.

 

-         Vous croyez que quelqu’un s’est déjà baladé à poil dans l’espace ?

 

-         Il doit faire froid. Ou chaud, je sais pas. Le vide, ça a une température ?

 

-         Pour aller sous l'eau aussi on met un scaphandre, pourtant on ne s'évapore pas.

 

-         Bien sûr qu'on ne peut pas s'évaporer dans de l'eau, ça n'aurait aucun sens.

 

-         Alors à quoi servent les scaphandres ?

 

-         A l’inverse, je suppose.

 

-         C'est quoi l'inverse de s'évaporer ?

 

-         Se mouiller ? Absorber ?

 

-         Boire.

 

-         Tiens, en parlant de ça, il reste quelque chose à boire ?

 

-         Je me demande s'il existe des langues où il n'y a qu'un unique mot pour dire manger et boire. En fait c'est la même chose. D'ailleurs on dit bien 'mange ta soupe'. On le dit non ?

 

-         Vous saviez qu'il existe des matériaux qui sont à la fois solide et liquide.

 

-         Ca dépend de ta définition.

 

-         De quoi ? Des matériaux ?

 

-         Euh, oui, enfin non. Le verre par exemple, on dit que c'est un liquide figé. Il s'écoule mais très lentement, quelque chose comme des millions d'années.

 

-         C'est pas une vitesse ça. Et puis ça dépend de la quantité de verre.

 

-         Non, c'est comme pour mesurer la pluie, tu peux prendre un petit récipient pour la mesurer.

 

-         Oui mais ensuite tu dois faire une moyenne pour savoir combien de pluie est tombée partout.

 

-         Non, enfin je ne crois pas. Et puis une moyenne de quoi d'abord ?

 

-         Une moyenne ça n'a aucun sens dans l’absolu. Par exemple la moyenne du nombre d'enfant par couple est de quelque chose comme 0,32789. Pourtant on a soit un enfant, soit pas.

 

-         Dis, tu t'y connais en araignées toi ?

 

-         En quoi ?

 

-         Je ne sais pas où sont les dents.

 

-         Quelles dents ?

 

-         Je ne les vois pas.

 

-         Elles sont peut-être invisibles.

 

-         Justement, tu savais qu'en fait la poussière est invisible à l'oeil nu ?

 

-         Ah bon. Mais alors comment ça se fait qu'on la voit ?

 

-         Il y a plein de choses qui sont invisibles mais qu'on voit. Par exemple la lumière.

 

-         Les couleurs aussi, c'est nos perceptions qui les font exister. C'est comme les daltoniens, ils voient des couleurs différentes.

 

-         Peut-être que nous voyons tous des couleurs différentes. Comment savoir si je vois le bleu de la même couleur que toi ? Peut-être que dans ma tête le bleu ressemble à du jaune pour toi. Peut-être même que tu vois des couleurs qui n'existent pas pour moi.

 

-         Est-ce qu'on peut voir l'électricité ?

 

-         Non, je ne crois pas, mais on peut l'entendre.

 

-         Tu sais que quand on ferme les yeux on continue de voir. Sous les paupières c'est comme si les yeux étaient encore ouverts. En vérité on voit encore, on a juste l'impression de ne plus voir.

 

-         Sauf les aveugles.

 

-         Peut-être qu'ils voient des choses que nous ne voyons pas, comme les sons.

 

-         Et les sourds, tu crois qu'ils entendent la lumière ?

 

-        Tu n'imagines pas tout ce qu'on peut faire rien qu'avec ses cils. Tu sais qu'il n'y a pas forcément besoin d'un laser et de tous ces machins de mesure pour observer des interférences lumineuses, juste en fermant un peu les yeux quand on est sous LSD.

 

-         Il paraît que quand on a pris une forte dose de LSD on ressent exactement les mêmes choses que quand on est mort.

 

-         C'est indémontrable, il faudrait pouvoir faire les deux à la fois pour le vérifier.

 

-         J'en connais moi.

 

-         De quoi ?

 

-         Tu mens. C'est comme celui qui a dit que l'orgasme féminin était plus intense que l'orgasme masculin, comment il pouvait le savoir ?

 

-         C'est un vieux mythe, une légende grecque avec un Dieu qui a changé de sexe ou un truc du genre, Zeus je crois.

 

-         On ne dit pas plutôt une vieille mythe ? Je suis sûr d’avoir déjà entendu ça.

 

-         Pourtant c'est aussi ce que disent les transsexuelles.

 

-         Il n'y avait pas de transsexuels à l'époque de Zeus.

 

-         Mais les Grecs avaient déjà des pratiques bisexuelles, peut-être qu'ils préféraient être sodomisés que l’inverse.

 

-         Il paraît que la sodomie c'est meilleur pour un homme que pour une femme, parce qu'ils ont une prostate et pas nous.

 

-         C'est encore un truc invérifiable.

 

-         Bien sûr que si c’est vérifiable, on sait que les femmes n'ont pas de prostate.

 

-        C'est quoi la prostate ? C'est quand même bizarre ce truc, si ça sert à quelque chose pourquoi les femmes n'en ont-elles pas ? Et si ça sert à rien pourquoi on en a ?

 

-         Pourquoi tout devrait forcément servir à quelque chose ? Et puis il y a peut-être des choses que nous ne pouvons pas comprendre.

 

-         C’est vrai. D’ailleurs il y a plein de choses qu’on ne peut pas comprendre. Sinon on les aurait déjà comprises.

 

-         Dites, c'est vrai que les blacks en ont une plus grosse ?

 

-         De prostate ?

 

-         Non, de queue. Quelqu'un a déjà couché avec un black ?

 

-         ça dépend. 

 

-         Je ne vois vraiment pas de quoi ça peut dépendre. S’il y a un truc qui ne peut pas dépendre, c’est ça.

 

-         Tu dis ça pour me vexer.

 

-         Pourquoi, tu es black ?

 

-         ça dépend. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

kuznetchik 05/08/2008 00:33

tiens ce petit dialogue me fait penser à du Sarah Kane...

keven 18/03/2008 18:19

non j'avais même pas compris ^^ sinon j'aurais pas posé la question...

(tu va te demandé si je le fais exprès d'allé dans l'opposé de ton sens ^^ mais en fait je vais pas te répondre dans cette parenthèse très longue car ce serait plus drole de ne rien dire du tout ^^ ça y est tu peu respiré apres cette longue phrase interminable sans ponctuations ^^)

maracas :0039: 18/03/2008 18:24

oui je me demande si tu le fais exprès, j'espère que c'est quand même le cas sinon c'est pas aussi drôle.

keven 17/03/2008 21:24

jamais dit que j'était un professionnel ^^
mais pourquoi tu veux qu'on s'insulte ?

jsuis pas vraiment la pour ça ^^

maracas :0039: 17/03/2008 21:45

c'était juste une suggestion... Enfin si je te réponds en te disant que c'était de l'humour tu vas encore me dire que tu avais compris. Donc je ne le dirai pas.

keven 16/03/2008 14:48

PS : oui en fait je voulais dire que j'ai remarqué que c'était surtout un dialogue humouristique (dailleur vraiment pas mal)

jvoulais juste faire le chieur ^^

maracas :0039: 16/03/2008 17:21

C'est ça que tu appelles faire le chieur ? Pff tu es mauvais dans ce rôle... mdr

keven 16/03/2008 14:40

"Merci pour toutes ces explications, mais je tiens quand même à préciser que ce dialogue absurde n'avait pas vraiment pour vocation d'expliquer quoi que ce soit. Il y a plein de choses fausses là-dedans et je n'ai écrit ça que pour faire rire et (un peu) faire réfléchir"

lol c'est pas vraiment des "explications" c'est surtout mon point de vu de daltonien ...

après je pense pas que ce soit possible pour les humains de voir du jaune, rouge sans être daltonien...enfin pour moi, maintenant toi tu pense le contraire c'est à ta guise ^^ je suis pas trop dans la physique alors ce que tu me raconte dans ton language ou plutot ton jargon, veut rien dire du tout pour moi le novice ^^ alors je peu pas te dire si je suis convaincu ou pas ^^

et puis pour les couleurs, perso, ce qui me dérange c'est les couleurs gerbantes, genre du rouge vif avec du vert pomme et du jaune soleil...ça c'est même plus de la lisibilité ou pas pour daltoniens, mais pour tout le monde...

moi perso je suis pas "super" daltonien (nan jsuis pa un super hero) juste avec le vert clair et le brun clair, et le violet foncé et le bleu foncé.... c'est seulement là dedans que ça ce complique ^^

merci de ta réponse !

maracas :0039: 16/03/2008 17:20

on va arrêter de se remercier, la politesse ça m'énerve. On n'a qu'à remplacer "merci" par "espèce de connard", ça fait tout de suite plus fun (et plus viril lol).Mon jargon ne sert qu'à embrouiller les gens, et en général ça marche. Comme on dit "Des goûts et des couleurs on ne discute pas".